TEMOIGNAGES

Capable de comprendre ma jument

Suite à votre travail avec ma jument, j'ai eu deux expériences très agréables que j'aimerais partager avec vous.

 

La première avant mon départ à l’étranger.

J'ai pris le temps de lui parler, de lui dire que je partais quelques jours, ce que je souhaite obtenir ensemble, ce que j'aime, ... Tout cela pendant qu'elle était en boxe, mangeant du foin et c'était remarquable que pendant que je lui parlais elle s’est arrêtée de manger et m’a regardée cela pendant une dizaine de minutes. J'ai eu l'impression qu'on était profondément connectées à ce moment là, c'était magique !

 

La deuxième expérience hier soir.

J'avais un cours d'obstacle, je dois dire que je n'étais plus très motivée parce que je me demande si ma jument aime encore y aller (suite à votre lecture, je comprends que je mets beaucoup de pression et qu'elle n'aime pas trop ça). Je lui ai donc aussi expliqué qu'on y allait pour s'amuser.

En débutant le cours je sentais que je bloquais ma respiration, et j' ai fait très attention à bien respirer. Au fur et à mesure de la séance en piste, je me suis sentie plus détendue. Conclusion: elle a superbement bien sauter!! Pour la première fois tout était fluide, elle sautait ultra ronde, je n'ai senti aucune crainte de ma part ni de la sienne, je lui faisais confiance et c'était magique! Même mon moniteur fut étonné et agréablement surpris!!

Merci beaucoup. Aujourd'hui, j'ai une toute autre vision de notre relation. Je nous laisse le temps, je ne veux plus nous mettre aucune pression parce que j'ai ressenti que cela bloque toute connexion entre nous.

Margaux


Une prise de conscience

Depuis votre intervention auprès de mon cheval, il y a plusieurs choses qui ont changé, tout d'abord j'ai eu une prise de conscience énorme et je fais actuellement un gros travail sur moi-même ce qui est très bénéfique pour mon cheval car il change autant dans son comportement que dans sa façon de se mouvoir.

Sophie


Teddy's hooves

In July this year (2013), I asked Anne to help me with my horse Teddy’s reluctance for me or the farrier to pick up his hooves. Her insights gained from communicating with Teddy have been quite profound to me. Through this communication she highlighted the fact that I worry too much (true), he may have a balance issue (maybe true) and that Teddy feels there’s too much human intervention when it comes to his hooves (also true). I am now doing an experiment, with regards to Teddy’s hooves. I will only attend to his hooves if I really feel the need to & will give the farrier’s visit a miss this week and just let them “breathe” as Teddy said. On the worry front, I’m consciously asking myself whether I absolutely need to worry or not about any situation now, not just with Teddy.

 

Heartfelt thanks Anne for your insights into my darling wise quarterhorse Teddy.

Love Martina, Sydney, Australia


J'ai pu comprendre sa douleur

Au départ de cette expérience de communication animale, j’avoue avoir été assez sceptique.

Mon nouveau cheval «Vanille » n’avait aucune réaction alors que tu discutais avec elle. Puis tu t’es approchée de moi et ce cheval qui ne me regardait jamais, a plongé ses yeux dans les miens et a scruté la moindre de mes réactions, comme si elle parlait directement avec moi dans une sincérité et avec une fragilité déconcertante.
J’ai pu comprendre la douleur laissée par son parcours de vie, les conséquences, son état de fatigue générale alors que je ne le pensais que physique… Grâce à toi Anne, j’ai pu adapter mes attentes trop lourdes, et bourrées de sens erronés qui pesaient sur les épaules de Vanille. Tu m’as permis de m’ouvrir à elle, et d’avoir une base de relation plus solide, dans la confiance, le respect mutuel et l’Amour sincère.

Audrey


L' accompagner dans la maladie, le partage, le pardon

Après Vanille, je t’ai demandé de communiqué avec mon Haflinger, Jerry dont je m’occupe depuis plus de 10 ans. J’étais sûre que tu ne m’apprendrais rien sur lui, je le connais par cœur ! Mais quand il t’a vue arriver, Jerry s’est étonné, il a compris que je ne le comprenais pas si bien … Et cette expérience fut une grande surprise pour tous, l’atmosphère est devenue si pesante que j’en avais du mal à respirer, je prenais l’air dehors, je pouvais dire exactement où tu en étais dans ma liste de questions, et ne comprenais pas comment c’était possible… Et puis tu m’as dit, tu m’as raconté, et je n’en revenais pas !

 

Jerry, toi que je pensais si bien connaître, toi qui comprenais tout ce que je te racontais depuis tant d’année, tu étais resté incompris, mal écouté peut-être… Grâce à toi Anne, nous avons découvert une nouvelle relation, qui me permet de l’accompagner dans sa maladie, dans sa fin de vie, dans le partage, le pardon, le bonheur, l’Amour.

Audrey


Un moment plein d'émotions

Inquiète par le comportement de mon cheval âgé de 5 ans, lui qui d’habitude était si coopératif et agréable, ne voulait plus travailler, qu’avais-je fait pour le contrarier ? Qu’est ce qui le gênait ? Avais-je la bonne attitude ?

 

Mon intuition me disait qu’il fallait procéder différemment. Curieuse et ouverte à tenter de nouvelles approches, je me suis dit pourquoi ne pas essayer la communication intuitive mais était-ce quelque chose de sérieux ?

 

J’ai donc contacté Anne. Les informations qu’elle a pu me transmettre après la séance de communication intuitive ont été très précieuses. Tout d’abord, elle a pu immédiatement me dire quels étaient les comportements étranges de mon cheval.
Rien que cette étape m’a vraiment surprise !

Ensuite, elle m’a informé que mon cheval avait besoin de temps, avait senti mes angoisses et tensions récentes et celles d’une amie cavalière qui le montait également. Fini le travail à l’enrênement, mais plus de ballades et moins de travail en piste pour le moment. Il va beaucoup mieux …

 

Merci à Anne, qui m’a fait partager ce moment particulier et plein d’émotions. J’ai compris beaucoup de choses sur moi, surtout.

Eugenia


Un état de la situation

Lors de la visite d'Anne Thiebauld, je n'ai rien voulu lui dire ni sur mon cheval, ni sur ses soucis de comportements, ni sur son débourrage. Je voulais voir ce qu'elle allait me raconter et si elle allait découvrir les problèmes de mon cheval. Ma seule question a été "Il a un comportement bizarre et je voudrais savoir pourquoi!".

Après plus d'une demi-heure assise dans son boxe, elle m'a fait un état de la situation et là ce fut la grande surprise.

 

Mon cheval lui a expliqué exactement ce qu'il faisait et pourquoi il le faisait. Ce dont il avait besoin, ce qu'il ressentait que moi j'avais besoin. J'étais très étonnée et ne m'attendais pas du tout à de telles vérités.

Emilie


Quelques mois plus tard, j'ai rappelé Anne pour qu'elle vienne rencontrer ma ponette et ce fût encore une rencontre pleine d'émotions et de découvertes.

 

Depuis, je vois mes chevaux différemment. Nous avons une complicité différente. J'essaye de les comprendre au mieux, de les observer, d'être plus à l'écoute de leurs besoins et ça nous réussi très bien. Je suis vraiment heureuse de cette rencontre et je ne regrette rien. Si c'était à refaire, je le referais sans hésiter !

 

Cette rencontre m'a ouvert les yeux sur une autre façon de monter à cheval, d'avoir une complicité avec eux, d'écouter, d'observer et de soigner ces animaux. Mes chevaux se sentent beaucoup mieux car ils savent qu'ils sont écoutés et compris. Ils sont heureux et c'est là le principal pour moi.

Emilie


Je ne sais pas pourquoi (si je sais!)

Après votre visite que j'ai trouvé magique, dès le lendemain j'ai essayé quelques exercices dans le rond de longe et tout a fonctionné admirablement notamment des appuyés dans les deux sens ... et je ne sais pourquoi (si, je sais) il l'a vraiment fait comme un chef.

Avec le maréchal ferrant il a été beaucoup plus calme, il n'a pas du tout bougé pendant le travail ?! étonnant.

 

A la prairie il m'a aidé a faire lever Orage qui restait couché beaucoup trop longtemp a mon goût, je lui demande de m'aider, et il le fait !!! et trois jours de suite c'est lui qui s'occupait de le faire lever à ma demande je croyais rêver !!

Voilà je vais m'arrêter sinon je suis encore la demain mais merci pour cette belle visite...

Daniel et Odette


Le choc qu'il me fallait pour le retrouver

Mon cheval de bientôt 25 ans et qui, pendant tant d'années m'a rendu au centuple les soins et l'amour que je lui portais ... lui qui a été ma priorité et mon rayon de soleil ... est petit à petit par la force des contraintes matérielles et changements de vie (naissances des enfants, jobs, etc.) passé au second plan, non dans mon cœur mais dans mon emploi du temps. Pour son " bien ", je l'ai confié et mis à la semi retraite. Chacune de mes visites était douloureuse... et elles se sont espacées. Mais je culpabilisais de plus en plus.

 

Le hasard a fait que j'ai pris contact avec toi...

Ton analyse et tes paroles justes après le contact que tu as eu avec lui m'ont fort touché et ont été le choc qu'il me fallait pour me retrouver et surtout LE retrouver... Pour entendre par quelqu'un qui ne nous connaissait pas ni l'un ni l'autre ce qui criait au fond de moi jour après jour. Depuis, il est à la maison, tous les jours, près de moi et a retrouvé sa place auprès de sa famille agrandie... On profite l'un de l'autre. Je me sens bien mieux et j'ose dire que lui aussi...

Catheryne


Une leçon de vie

Ce témoignage je le dédie à tous ceux qui comme moi, durant des années, ont évolué dans un monde équestre des plus traditionnels.
Un monde dans lequel il est essentiel de dominer sa monture, de ne pas la laisser jouer avec vos pieds, de montrer que vous êtes le maître, et dans lequel aucun écart de conduite de votre cheval ne doit être toléré sous peine d’être sanctionné, souvent par la force.

Charlotte

Réaliser un vieux rêve

Voilà bientôt 6 ans que j’ai accueilli Sarah, une jument avec un coup de saut exceptionnel.

Durant deux ans nous avons fait énormément de concours jusqu’au jour où Sarah me permet de réaliser un vieux rêve : participer à un concours de jumping à Tour et Taxis. Une fois cette objectif atteint, je décide pour remercier ma jument de la laisser tranquille avec les concours, de ne plus sauter qu’occasionnellement pour le plaisir mais de continuer à travailler en dressage, notre point faible à toutes les deux. Tous les jours je la monte, sans relâche, en me fixant de petits objectifs. Mais Sarah semble de plus en plus écoeurée par le travail en piste, ne manifeste aucun entrain au travail jusqu’au jour où Sarah ne manifeste même plus l’envie de sortir de son boxe, arrive avec peine en piste, devient presque impossible à mettre au galop voire au trot.

Elle se moque de moi?

On me répète alors qu’elle se moque de moi, que je dois insister, mettre des éperons, utiliser une cravache, que je le lui donne trop d’excuses et qu’elle est en train de gagner... Persuadée qu’un mal être est la cause du problème je m’obstine quand même « à lui rentrer dedans », à tenter de faire de belles lignes bien droites entre A et C, à démarrer au trot en X, etc. Mais tous ces exercices perdent petit à petit de leur sens puisque Sarah se braque et refuse de faire ce que je lui demande. Elle commence même à prendre peur de tout ce qui l’entoure, du moindre bruit pourtant familier, du moindre oiseau ou chat qui croise sa route sans prévenir.

Le malaise devient trop grand

Je pense alors avoir tout tenté pour nous sortir de cette situation jusqu’à ce que ma maman rencontre Anne. Maman m’explique qu’Anne communique avec les animaux et notamment avec les chevaux. D’abord assez sceptique, je finis par me dire que j’ai épuisé toutes les méthodes classiques et décide de lui faire appel car le malaise entre Sarah et moi est trop grand, je sens que quelque chose ne va pas mais je ne parviens pas à en trouver la cause, à mettre des mots dessus.

Une tristesse infinie

Une tristesse infinie s’est emparée de moi, comme si tout ce que ma jument tentait de me faire comprendre depuis quelques années m’envahissait et me mettait au pied du mur.

 

Anne a parlé à haute voix en nous expliquant ce que Sarah lui avait communiqué:
"Ta jument Sarah est fatiguée, psychologiquement et physiquement. Avant de rencontrer Charlotte elle avait déjà beaucoup donné. Etant donné qu'elle a de grandes facilités et beaucoup de compétences, on les a énormément exploitées jusqu’à en abuser. Elle a un cœur énorme et elle a donné sans compter. Aujourd’hui malgré sa volonté, elle n’est plus capable de donner ce qu’on attend d'elle et la pression est devenue trop forte. Elle a besoin de calme, de paix et de repos".

Inouï, il fallait être là pour le croire

Anne s’est ensuite adressée à ma jument pour lui dire que j’avais bien entendu et compris son message, que je prenais conscience de ses besoins et qu’à présent je la laisserais souffler. Sarah a alors fait le gros dos, comme un chat, c’était impressionnant, et a poussé un fort et long soupir. Elle paraissait apaisée, déchargée d’un lourd fardeau.

Un soulagement visible

Il fallait être là pour le croire, c'était inouï, à chaque phrase constat, mon cheval suivait la conversation et acquiesçait de la tête, le regard doux et apaisé. Anne m’a ensuite éclairé sur certains comportements que ma jument adoptait en me traduisant des images du passé de Sarah, des moments difficiles qu’elle a vécus et qui mis en mots prenaient tout leur sens.

 

Anne a conclu en disant que ma jument avait besoin d’un endroit où elle pouvait se promener dehors, un endroit où elle pourrait rester en contact avec d’autres chevaux tout en gardant « sa bulle », une certaine distance avec eux. Qu’elle avait besoin de moments de jeux et de détente et que concernant le travail il ne fallait plus rien attendre d’elle car elle n’était tout simplement plus capable de m’offrir ce que je lui demandais.

Lâcher la pression

Aujourd’hui, le fait que Anne ait pu confirmer mes premières impressions et surtout me dire ce à quoi Sarah aspirait, m’a permis à moi aussi de lâcher la pression, de profiter de chaque instant que je passe avec Sarah comme des moments de partage, juste le plaisir d’être ensemble et de fonctionner sans contrainte, dans la douceur.

 

C’est une belle leçon de vie que ma jument m’a donnée. Dans ce monde où tout va trop vite, où l’on ne prend plus le temps d’écouter l’autre et dans lequel il faut des résultats à tout prix, ma jument Sarah me réapprend aujourd’hui à vivre l’instant présent, à vivre dans le respect de l’autre, de son espace et de ses désirs.

Charlotte