Le cheval mongol

Le cheval mongol est une race de petit cheval de selle, qui, comme son nom l'indique, est le cheval autochtone de la Mongolie. C'est une race très ancienne qui est à l'origine de nombreuses autres races dans le monde. Il est petit et trapu. Mais ce n’est pas un poney.

Très polyvalent, il est vif, alerte et possède une remarquable habilité au travail sous la selle et le bât, avec le bétail, à la ferme et au trait. Sa docilité, sa résistance et son endurance font de ce cheval le compagnon indispensable des nomades.

 

Sa rusticité, sa résistance et son endurance sont hors du commun. Volontaire, infatigable, docile, et très endurant sont ses qualités principales. Le Cheval Mongol est également doté d’une grande résistance. Il peut parcourir 80 à 95 km par jour, même en terrain accidenté.

Grâce à ses sabots résistants et durs, il a rarement besoin d'être ferré. Ce cheval aux crins abondants, présente généralement une robe baie, baie sombre, souris, noire, rouan ou isabelle. Il toise généralement entre 1,22 m et 1,42 m.

 

L’allure naturelle du Cheval Mongol est le trot. Certains individus, très recherchés, amblent naturellement. Son pas n'est pas très étendu et au petit galop, il n'est pas plus rapide qu'au trot.

Morphologie

Sa tête est lourde et son encolure courte et massive. Le corps est large et les jambes sont courtes avec de bonnes articulations. La corne des sabots est particulièrement dure et résistante.

Toutes les robes sont observables chez la race. Il est vigoureux, endurant et est doté d'une très grande endurance. Une fois dressé, c'est un animal au tempérament docile.

Histoire de la race

Les origines du cheval mongol sont lointaines et incertaines, mais on peut établir la présence de chevaux chez les nomades des steppes asiatiques centrales depuis 2000 av. J.-C. Des tests ont montré, que parmi toutes les races de cheval, les chevaux mongols possèdent la plus grande variété génétique, suivie par les chevaux de la république de Touva. Cela indique que c'est une race très archaïque qui a peu subi peu la sélection de l'homme au cours des siècles. Les données indiquent aussi que beaucoup d'autres races descendent des chevaux mongols. Les chevaux mongols ont également joué un important rôle historique, en particulier au XIIIe siècle, où Gengis Khan a bâti l'un des plus vastes empires de tous les temps grâce à sa stratégie militaire et à sa grande armée de cavaliers.

 

En savoir plus.

 

Photos A. Thiebauld

Écrire commentaire

Commentaires : 0