J'ai retrouvé la confiance et la complicité avec le cheval

J'ai une crainte des chevaux car j'ai peur qu'ils me fassent mal. Comme j'ai arrêté de skier car j'avais peur que les autres skieurs me fassent tomber. Dans toutes les situations de la vie où j’ai peur d’être vulnérable, je prends des distances, je suis "sur mes gardes" car j'ai tout simplement peur que l'on me fasse souffrir physiquement ou moralement.

Je savais depuis longtemps que les chevaux étaient capables de ressentir nos émotions, qu’ils n’y étaient pas indifférents et que leur manière d’agir y était liée.

Lors de ma première séance de développement personnel avec Anne Thiebauld, j’étais très curieuse de découvrir ce qu’ils allaient pouvoir « lire en moi ».

Sunset

La séance se déroula dans une grande prairie, une bonne dizaine de chevaux y évoluait en liberté.

Ma première sensation est liée à la sérénité, je me retrouve les pieds bien ancrés dans le sol et j’aime cela!

Choisir un cheval avec qui je pourrai passer un moment privilégié me semble évident. Je suis attirée par Sunset et c’est totalement instinctif. Je n’ai pas une « peur bleue » des chevaux, mais leur force m’a toujours impressionnée. Je pense que cela n’est pas anodin au déroulement de la séance.

 

Après avoir signifié à Sunset que j’aimerais que nous entrions en contact, je me pose à un endroit dans le pré où je me sens en sécurité. Ce qui s’est passé ensuite m’a beaucoup touchée. De manière très naturelle, la plupart des chevaux s’avancent et s’installent en demi-cercle face à nous. Ils se trouvent à une dizaine de mètres. Tous semblent respecter mon souhait de ne pas être envahie et surtout tous ressentent mon besoin de sécurité.

 

Beaucoup d’émotions surgissent alors en moi, je me sens honorée d’être l’objet de leur attention, de leur curiosité, du respect de leur part, car grâce à la distance qu’ils ont spontanément prise, je me sens en sécurité. C’est évident, ils ne veulent pas m’effrayer.

Cette image de chevaux alignés face à moi me revient souvent. Je la trouve simplement belle et rassurante, je ne l’oublierai jamais.

 

Au fil de la séance, les chevaux qui restent groupés, se rapprochent de nous avec une infinie délicatesse. Cette proximité m’émeut, je sens que notre relation évolue. Un sentiment de joie m’envahit.

Comme s’ils avaient signé un pacte entre eux, un seul cheval quitte le groupe, s’avance et vient à ma rencontre : Sunset. Ce contact tant redouté s’avère un moment de pure joie !

 

Au terme de cette séance, ma vision des chevaux a complètement changé. J’ai pu prendre conscience de la densité de mes peurs qui m’accompagnent - bien souvent à mon insu - que ce soit dans mon rapport avec les chevaux comme dans toutes les circonstances de la vie... mais surtout j’ai appris qu’en respectant mes besoins, je n’avais plus à avoir peur. Bien au contraire j’étais prête à quitter une position ‘d’observatrice’ pour devenir l’actrice de cette rencontre avec le cheval.

 

Les chevaux ne me donnent plus l'image d’une force menaçante qui pourrait me faire mal, mais je les vois comme des êtres protecteurs, avec toute leur puissance bienfaisante!

 

Aurélie

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Nancy (mardi, 22 septembre 2015 15:31)

    Waouh! j'ai vraiment l'impression de me lire!! Depuis quelques temps ma fille monte dans le manège du village, j'ai décidé de me joindre à elle, mais lors de ma première leçon j'ai ressenti une étrange angoisse... j'ai peur du cheval lorsque je dois le préparer, peur qu'il m'écrase le pied, qu'il me fasse mal et je sursaute à chaque mouvement du cheval, le moment que je redoute le plus est de lui nettoyer les sabots.
    Bizarrement quand je monte je me sens mieux, je suis encore craintive mais c'est différent j'arrive à gérer mon stress.
    Je n'ose pas en parler autour de moi par crainte d'avoir l'air ridicule.
    J'aime vraiment monter à cheval et cette peur risque de me faire abandonner.